Australia

L’Océanie, c’est-à-dire l’Australie et la Nouvelle-Guinée, n’ayant jamais été rattachée à l’Asie, il existe plusieurs théories au sujet de leur origine. L’une d’elles avance qu’ils seraient venus de l’archipel indonésien sur des embarcations par le nord via Timor il y a 40 000 ans. Une autre suggère qu’ils seraient venus par un passage entre la Nouvelle-Guinée et l’Australie qui formaient alors une partie de l’ensemble continental émergé du Sahul. Ces deux théories ne sont pas exclusives et il est aussi possible que plusieurs vagues humaines soient arrivées à différents moments ou en même temps en différents points géographiques du continent. L’isolement génétique de la population par rapport aux autres populations d’Eurasie daterait d’il y a 50 000 ans.

On pense que l’homme de Mungo découvert au bord du lac Mungo, dans le Sud de la Nouvelle-Galles du Sud, à 3 000 kilomètres de la côte du Nord de l’Australie est un ancien habitant de l’Australie qui aurait vécu il y a environ 40 000 ans, au Pléistocène. Il a été enterré avec un certain cérémonial car on a retrouvé auprès de lui des outils en pierre, des os de wombats d’une espèce éteinte et de kangourous géants. À cette époque, Homo sapiens n’a encore atteint ni l’Europe, ni l’Amérique.

Les preuves scientifiques et archéologiques démontrent que l’occupation humaine, selon le lieu géographique du continent, date au maximum de 125 000 ans (date contestée), avec une moyenne fixée à 40 000 ans environ. Depuis cette période, les Aborigènes ont développé en autarcie une culture qui leur est propre. Le séquençage du génome d’un Aborigène du début du xxie siècle montre que les ancêtres des Aborigènes seraient arrivés en Asie il y a environ 70 000 ans et seraient isolés en Australie depuis 50 000 ans.

On a retrouvé des dessins muraux datant de 35 000 ans (en Europe les plus anciens datent de 10 000 ans).

Peinture découverte à 3000km de Syndey.

Lost Password

Register